Les Causeries d'Anna : "Comment batir ces ponts entre nous?"

Publié le par Anna Ghione

Quand avez vous tendu la main à quelqu'un d'autre pour la dernière fois ?

Faire de notre mieux est une nécessité pour se sentir pleinement satisfait c'est vrai, mais...faire plus...dans un acte désintéressé, juste par compassion pour l'autre, par amour peut être, quel bonheur !!

Cette vidéo nous démontre qu'il n'y a pas de petits gestes pour embellir une journée et notre monde.


Oui, personne n'en saura rien, vous ne gagnerez rien d'autre que de la satisfaction personnelle, un sourire, une accolade, un moment chaleureux qui restera gravé en vous comme exceptionnel si vous recevez cet aide.

Je suis toujours autant émue de voir le sourire s'afficher sur le visage d'une personne heureuse de recevoir cette aide, ces mots, ces gestes.

Et si nous nous donnions ce défi chaque jour d'aider la première personne qui en aura besoin.

Aider, ne veut pas dire forcément dépanner, réparer, mais plutôt "faciliter l'accomplissement ou bien encore améliorer la condition de..." le faisons nous spontanément pour ceux qui nous entourent ? Pour des inconnus en difficulté ? Au travail ? Dans la rue ? Le magasin ? Dans le train ? Sur la route ? 


Je me souviens lorsque j'allais au cathéchisme, le curé nous demandait à nous enfants, d'accomplir une "B.A." traduction : une bonne action - par semaine. Drôle non ?

Non, cela ne me fait pas rire du tout. Nous devrions tous le faire dès qu'une occasion se présente sans hésiter, comme un geste ordinaire.

Je constate encore aujourd'hui, qu'il y a beaucoup à faire pour que chaque personne puisse agir avec les autres comme elle aimerait que les autres agissent avec elle.

Depuis quelques mois, par la force des choses, je me sens un peu en dehors du monde, j'observe, j'entends, et je vois encore tant d'égoisme, de nombrilisme, d'indifférence dans la souffrance de l'autre.

Récemment, alors que je me rendais à la gare pour aller chercher un membre de ma famille, j'ai croisé le regard d'un homme assis en tailleur demandant une petite pièce avec un petit écriteau. Dans ses yeux j'ai vu un sourire que je n'ai pas pu ignorer. A ses côtés, un tout jeune homme et son chien endormi sur ses genoux. Je suis allée parler avec eux, cherchant une petite pièce de monnaie que j'ai moi aussi tant de mal à gagner puisque je travaille en contrat aidé, à mi-temps, n'ayant pas pu trouver mieux après cette pente que je remonte tout comme eux, assis là, sans toit...

Nous parlons ensemble du regard des autres,du comment cela va vite aujourd'hui de se retrouver là, seul(es), gênant pour les autres, je leur explique combien je comprend ce qu'ils vivent tous deux, même si mon apparence est trompeuse,  ayant moi même vécu sans toit fixe un temps et sans croyance d'avenir. Mais une main tendue, un appel téléphonique de quelqu'un qui pense à vous, un geste gratuit, une parole échangée avec amour et désintéressement, peut faire une différence énorme quand on croit qu'il n'y a plus rien devant... tout compte.

Je ne cherche à faire pleurer personne, mais juste faire prendre conscience si cela est encore possible, que c'est avec des petits rien parfois que l'on peut faire beaucoup de bien, à l'autre, mais aussi à soi.

Alors ? Et vous ? Que ferez vous aujourd'hui pour améliorer le quotidien d'un ou d'une autre ? Connu ou inconnu ?

En regardant l'autre comme on aimerait qu'il ou elle nous regarde, nous saurons quoi faire, quoi dire, faire un plus du mieux que l'on peut est une nourriture bien savoureuse, et ce, même si l'autre ne vous voit pas, ne vous regarde pas, ne vous entend pas. 

J'ai beaucoup changé ma relation aux autres depuis que je regarde cet autre comme un autre "Moi", je n'ai pas besoin d'être aimé en retour, parce que je sais que je fais de mon mieux, cela me suffit pour être vraiment bien en moi, j'ai compris que malgré nos barrières il existe un lien entre nous...

Essayons encore de construire ces ponts, juste pour voir, et discutons en  !

 

Toujours coeurdialement,Roses rouges

Anna



Publié dans Les Causeries d'Anna

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :